Rechercher
  • annickcharriere

Une alimentation de qualité, pourquoi et c’est quoi ?

Faut-il manger de tout ? Non ! Faut-il manger varié ? Oui.

Et surtout, la priorité est de manger des aliments de qualité. Avant toute chose, c’est sur ce point qu’il faut mettre l’accent. N’oubliez pas que vous êtes ce que vous mangez … (et ce que vous digérez pour être précise ; mais le feu digestif est un sujet que j’aborderai une autre fois).

La qualité des aliments que vous ingérez influence votre peau, votre système digestif, votre système cardio-vasculaire … en fait, votre microbiote qui lui agit sur tout votre métabolisme… d’ailleurs aussi sur votre humeur ! Et oui … nous sommes définitivement ce que nous mangeons.

Pour trouver une nourriture saine de qualité, de nos jours – grâce à l’industrie alimentaire et aux pesticides d’après-guerre ! (à lire avec un sourire jaune) -, cela demande un peu de connaissances et au début un peu de patience. Ensuite, une fois les bonnes habitudes ancrées, ce n’est plus que du bonheur et de la bonne humeur.

Comment faire ? Par exemple, le pain (référence à un de mes articles précédents) peut être sain ou nocif pour la santé. Privilégiez le pain de qualité biologique (anciennes farines : épeautre, petit épeautre, sarrasin, …) et au levain. Pour les autres céréales il en va de même. Manger du riz basmati et du riz complet c’est prendre un aliment avec un indice glycémique relativement bas et qui contient encore des nutriments intéressants pour votre organisme. Je préconise le riz basmati pour accompagner les protéines animales (les céréales complètes ayant tendance à limiter l’absorption du fer) et le riz complet pour accompagner des légumes sautés (le riz complet contenant plus de nutriments que le riz basmati). Pour les pommes-de-terre, favoriser des pommes-de-terre locales et biologiques. Quant aux pâtes, pourquoi pas tester des pâtes à l’épeautre et retrouver le goût des farines anciennes !

Attaquons le sujet des fruits et légumes maintenant : idéalement ils devraient être de qualité biologique, de saison et locaux. Un fruit ou un légume a besoin d’une terre nutritive et de soleil … et sans glyphosate au passage ! Il est parfois difficile cependant de trouver des fruits et légumes qui remplissent tous ces critères si vous n’avez pas votre propre jardin. De plus, il faut bien entendu tenir compte de vos capacités digestives car manger un aliment comme le chou en hiver si vous ne le digérez pas ne vous fera pas de bien ! Faire au mieux et se fier au goût.

Quant aux protéines animales et végétales, favorisez la production biologique et locale dans la mesure du possible mais en tout cas : suisse pour la viande, suisse et biologique pour les œufs (afin qu’ils soient riches en omegas 3), biologique pour les légumineuses (et suisse si possible) et pour les poissons, exclusivement des poissons sauvages afin qu’ils soient riches en omegas 3 (si vous aimez les sardines, c’est le poisson gras par excellence : petit donc pas trop contaminé par les métaux lourds, riche en calcium et omegas 3).

J’espère que cet article vous sera utile et pour aller plus loin, n’hésitez pas à me contacter à info@kinacoaching.ch ou au 078 718 51 29

Chaleureusement

Kina Coaching & Formation






34 vues

© 2018 par Kina Coaching & Formation. Créé avec Wix.com